24. nov., 2022

La SNCF ouvre sa nouvelle autoroute ferroviaire Sète-Valenton


Le service propose 3 allers-retours par semaine aux transporteurs et aux chargeurs intéressés par cet axe nord-sud. Sa fréquence passera à 6 allers-retours à compter de janvier 2023.

Cette liaison « s’adresse particulièrement aux chargeurs d’Occitanie » selon le gouvernement, mais elle « bénéficiera également au marché espagnol par sa proximité avec la frontière ainsi qu’à la Turquie grâce aux installations portuaires de Sète et aux liaisons avec le port de Yalova ».

La nouvelle offre répond en effet aux besoins du transporteur turc Ekol qui est déjà un client important de la liaison ouverte il y a quelques mois entre Sète et Calais ou Bettembourg. L’intérêt de l’implantation portuaire est de permettre de connecter des liaisons ro-ro au train pour offrir un service transfrontalier multimodal.

Opérateur de cette route par le biais de sa filiale VIIA, la SNCF ne souhaite pas indiquer les noms des transporteurs clients de la nouvelle liaison, même si on a pu identifier Sertrans comme étant l’un d’entre eux.

Sète-Valenton permet de supprimer « plus de 25 000 camions des routes chaque année et d’éviter le rejet de plus de 25 000 tonnes de CO2 » selon le gouvernement. Ce service fait partie des projets ferroviaires initiés dans le cadre du plan de relance.